Néosporose bovine

Le point sur la maladie

Agent pathogène : due à un parasite Neospora Caninun, faisant partie de la famille des coccidies.

Mode de contamination : 2 voies de contamination sont possibles :

  • Contamination dite « horizontale » : plusieurs animaux ont été exposés, à un moment donné : les bovins se contaminent en ingéran t des aliments contaminés par des œufs du parasite, excrétés via les déjections des canidés (chiens, renards…) : ensilage, foin, paille , herbe, eau de boisson…
  • Contamination dite « verticale »: par lignées d’animaux : lorsqu’une femelle est infestée, la transmission de la maladie par voie transplacentaire au veau, est très fréquente.

Symptômes : se traduit par des avortements, généralement entre le 5ème et le 7ème mois de gestation. Une vague d’avortement est le signe d’une contamination « horizontale » récente, alors que plusieurs avortements ponctuels et répétés au cours de l’année sont le signe d’une contamination « verticale ». Cette maladie semble être incriminée dans 10 à 15 % des avortements. Une femelle séropositive a 3 à 5 fois plus de risque d’avorter. Si elle n’avorte pas, elle donnera naissance dans 90% des cas à un animal porteur séropositif.

Info en plus : Il n’y a pas en France de vaccin ou de traitement pour lutter contre cette maladie. Les mesures prophylactiques sont donc exclusivement sanitaires.

 Comprendre vos analyses :

Type analyse

Résultat analyse

Interprétation pour l’éleveur

Actions à mettre en place

Sérologie Elisa

« POS »

Bovin Infecté

Gestion des délivrances, élimination du bovin

PCR (sur avorton)

« POS »

Nos Actions

Surveillance

Avortement

Déclarer tous les avortements (obligation réglementaire) et demander la recherche « néosporose » ;

Prévention

Contrôle à l’introduction

Rechercher la maladie lors d’achat d’animaux destinés à la reproduction et signer un billet de garantie conventionnelle avec le vendeur pour pouvoir retourner l’animal en cas de résultat non-négatif.

Plan de lutte

Plan de maîtrise de la maladie

Les GDS du Poitou-Charentes proposent un plan de maîtrise aux éleveurs dont l’élevage est confronté à cette pathologie. Ce plan a pour objectif d’évaluer la proportion de vaches séropositives, d’identifier les animaux séropositifs afin de les réformer prioritairement et de ne pas conserver la descendance pour le renouvellement du troupeau. La maîtrise de la maladie doit obligatoirement être accompagnée de la mise en place de mesures sanitaires.

Demandez conseils à votre GDS et à votre vétérinaire  

Les aides financières en :

  • Charente
  • Charente Maritime
  • Deux-Sèvres
  • Vienne

(Cliquez sur votre département)

MàJ le 17/05/19