La paratuberculose caprine

/template/fleche_fiche_tech Le point sur la maladie


Agent pathogène : Une bactérie de la famille des bacilles, appelée Mycobacterium Avium subsp. Paratuberculosis (MAP), très résistante dans le milieu extérieur.


Mode de contamination : généralement avant l’âge de 6 mois, par voie orale. Les fèces de chèvres atteintes sont la principale source de contamination de l’environnement.

Les contaminations croisées entre les bovins et les caprins sont relativement fréquentes.


Symptômes : La maladie évolue lentement, et souvent ne se déclenche pas avant 2 ans, généralement à la faveur d’un stress chez l’animal (mise-bas, vente…). Elle se traduit, au sein d’un troupeau, par des animaux présentant un amaigrissement progressif pendant 2 à 3 mois sans perte d’appétit et un affaiblissement pouvant aboutir à la mort. Contrairement au bovin, il y a peu d’épisodes de diarrhée abondante.


L’info en plus : L’importance de la maladie tient avant tout  aux pertes économiques que cette maladie entraine dans un élevage : baisse de la production laitière, réforme précoce des chèvres maigres, mortalité…

Il n’existe pas de traitement ou de vaccin pour « guérir » de la maladie. La mise en place d’un protocole de vaccination est possible (voir plan de lutte), mais il doit être impérativement accompagné par la mise en place de mesures sanitaires.

 

Comprendre vos analyses :


Type
d'analyse

Résultat
d’analyse

Interprétation
pour l’éleveur

Recommandation

Sérologie ELISA

« POS »

caprin infecté

Élimination de la chèvre et de son dernier descendant

PCR

« POS »

caprin excréteur

 


/template/fleche_fiche_tech Nos actions


Plan de lutte


> Plan de maîtrise de la maladie

Objectif : limiter l’excrétion de la bactérie par les animaux atteints et protéger la future génération de chevrettes.

  2014_PLAN_PTUB_CAPRIN_protocole_plus_fiches_de_recommandations.pdf
Le vaccin ne fera pas tout !


  Demandez conseils à votre GDS et à votre vétérinaire 


/template/fleche_doc Les aides financières:

  • Financement par la Caisse Régionale de Solidarité Santé Animale du GDS :

1€/ chevrette vaccinée par le vétérinaire/an, pendant 4 ans.

MàJ le 17/05/19