Prophylaxie Bovine campagne 2017-2018 : ce qu’il faut savoir (décembre 2017)




En Poitou-Charentes, la campagne de prophylaxie bovine 2017-2018 a démarré depuis le 1er octobre 2017 et se terminera au 30 avril 2018, à l’exception de la Charente où la campagne se terminera au 31 mai 2018. Si vous détenez au moins un bovin, votre élevage est soumis à la réglementation sanitaire et vous devez donc réaliser la prophylaxie au cours de cette période.

Cette dernière permet la surveillance de 5 maladies: brucellose, leucose, tuberculose, IBR et varron auxquelles peuvent s’ajouter des recherches volontaires (paratuberculose, BVD…).


/template/fleche_fiche_tech Des dépistages basés sur lait ou sur sang…

Pour les élevages allaitants et certains élevages laitiers (producteurs fermiers ne livrant pas en laiterie, production discontinue) des prises de sang sont réalisées sur tous les bovins âgés de 24 mois et plus. Pour les autres élevages laitiers livrant en laiterie de manière continue, les analyses sont effectuées sur le lait de tank.

Pour les prélèvements fractionnés (prophylaxie partielle), l’écart entre le début et la fin de prophylaxie ne doit pas excéder 90 jours; et le tout avant la fin de campagne.

Pour les cheptels avec des bovins positifs vis à vis de l’IBR (y compris les élevages laitiers), la prophylaxie aura lieu sur les bovins de + de 12 mois.

Sauf cas de force majeure dűment notifié à la DD(CS)PP de votre département, la prophylaxie doit être réalisée au plus tard avant la date de fin de campagne. Passé cette date, c’est la DD(CS)PP qui gérera le dossier et qui mettra en śuvre les sanctions (mise en demeure, suspension de qualification, procès-verbaux…) jusqu’à la réalisation des actions correctives.


Campagne de prophylaxie bovine

Département

16

17

79

86

Date de début

01/10/2017

01/10/2017

01/10/2017

01/10/2017

Date de fin

31/05/2018

30/04/2018

30/04/2018

30/04/2018

 

Prélèvements/tuberculination à réaliser durant la campagne

Si Prophylaxie partielle : écart entre le premier et le dernier lot ≤ 90j ; et le tout avant la fin de campagne.


 

Élevage allaitant

Élevage laitier

Prophylaxies obligatoires

BRUCELLOSE

Sérologie de mélange ou individuelle annuelle sur 20 % des bovins ≥ 24 mois.

Contrôle annuel sur lait de mélange

LEUCOSE

Sérologie de mélange tous les 5 ans sur 20 % des bovins ≥ 24 mois.

Contrôle tous les 5 ans sur lait de mélange

TUBERCULOSE

Intradermotuberculination simple ou comparative sur tous les bovins ≥24 mois. En fonction des départements, le rythme et les zones de surveillances renforcées sont variables.

Voir avec son GDS.

IBR

Élevages sans bovins positifs vis-à-vis de l'IBR, Indemne ou en cours de qualification

Sérologie de mélange annuelle sur tous les bovins ≥ 24 mois.

2 Contrôles annuels sur lait de mélange

Élevages en assainissement (avec ou sans pos) ou non conformes

 

Sérologie de mélange annuel sur tous les bovins ≥ 12 mois non connus positifs. (+ élimination ou vaccination des animaux positifs ou vaccinés)

Dérogation possible jusqu’au 31/12/2017 pour les élevages en assainissement sans positifs : dépistage des animaux > 24 mois si prophylaxi faite avant le 31/12/2017

VARRON

Sérologie de mélange aléatoire et orienté sur tous les bovins ≥ 24 mois.

Contrôle aléatoire et orienté sur lait de mélange

Prophylaxies volontaires

PARATUBERCULOSE

Sérologie individuelle annuelle sur tous les bovins ≥ 24 mois.

BVD

Sondage sérologique individuel sur 5 jeunes de 8 à 18 mois (en 79) ou

2 sérologies de mélanges annuelles sur  8 animaux.

2 à 3 contrôles annuels sur lait de mélange

L‘arrêté ministériel IBR 2016 renforce le dépistage dans les cheptels détenant des bovins positifs vis à vis de l’IBR. Une vérification sur la 1ère page du DAP de l’adéquation entre les analyses demandées et les besoins de votre cheptel sera effectuée entre votre vétérinaire et vous. Nous rappelons que cette dernière suit tout prélèvement de prophylaxie après avoir été signée par vous-même et votre vétérinaire.


/template/fleche_fiche_tech Des Documents d’Accompagnement des Prélèvements (DAP) pour aider vétérinaires et éleveurs…

Les opérations de prophylaxie sont réalisées par votre vétérinaire sanitaire. En début de campagne, nous lui transmettons la liste des cheptels chez lesquels une intervention est programmée avec les dates prévisionnelles.? Pour chaque intervention, sur demande du vétérinaire sanitaire (dans le 17 et 86) ou en envoi automatique avant la date anniversaire (dans le 16 et 79), nous lui fournissons un DAP actualisé. Pour les élevages disposant de deux types de productions (laitier et allaitant), deux DAP sont édités. La 1èrepage du DAP a été revue cette année pour centraliser les données à compléter par votre vétérinaire sanitaire et se compose ainsi :

  • d’un récapitulatif général où sont notées vos coordonnées,
  • celles de votre vétérinaire sanitaire
  • celle Laboratoire Départemental d’Analyses (le LASAT à Niort pour les départements 17, 79 et 86 et au LDA16 à Angoulême pour le 16),
  • des plans d’analyses demandés,
  • ainsi que les qualifications (brucellose, leucose et tuberculose) et les appellations (IBR et varron).
  • D’éventuels commentaires du GDS
  • D’une zone en fin de page où les informations à compléter sont centralisées

/template/fleche_fiche_tech… où est indiqué le nombre de bovins à prélever …

Pour les dépistages sur sang, doivent faire l’objet d’un prélèvement :

  • cheptels sans bovins connus positifs en IBR : tous les bovins de 24 mois et plus,
  • cheptels avec bovins IBR positifs et vaccinés ou les cheptels en assainissements sans positifs dont la prophylaxie sera effectuée après le 31/12/2017 : tous les bovins de 12 mois et plus non-connus positifs en IBR.
Ce nombre de bovins à prélever est indiqué avec la date retenue pour le calcul de l’âge sur cette 1èrepage du DAP. Tout motif de non-réalisation (prélèvement impossible : animal mort, animal dangereux, animal vendu…) sera indiqué par votre vétérinaire, sur votre information dans le cadre «commémoratifs» ou au bout de chaque étiquette de bovin. Afin d’éviter toute relance par nos services pour sous-réalisation, vérifiez attentivement, avec votre vétérinaire, l’adéquation entre le nombre de prélèvements prévu et celui réalisé. Tout animal présent sur l’exploitation et devant faire l’objet d’un prélèvement doit l’être. Après avoir été signée par vous-même et votre vétérinaire, cette 1ère page du DAP suivra les prélèvements de prophylaxie au laboratoire d’analyse qui nous transmet les informations. Votre signature et celle de votre vétérinaire valident ainsi les demandes d’analyses.

/template/fleche_fiche_tech… et les analyses prévues à valider par votre signature et celle de votre vétérinaire

Une vérification de l’adéquation entre les analyses demandées et les besoins de votre cheptel sera effectuée systématiquement par votre vétérinaire et vous-même. Au-delà des obligations, cela permet de répondre aux autres besoins (paratuberculose, demandes BVD…). Le maintien en sérothèque pendant quelques temps par le laboratoire permet de rattraper un oubli. N’hésitez pas à y recourir rapidement en cas de besoin. Les pages suivantes du DAP se composent du listing des bovins concernés avec pour chacun les analyses à effectuer.
Pour les cheptels concernés, apparaissent également les animaux positifs ou vaccinés en IBR qui ne sont pas à dépister en IBR; le Document d’Accompagnement des Vaccinations (DAV) est alors joint, permettant ainsi une vaccination IBR en même temps que la prophylaxie.


/template/fleche_fiche_tech En cas de recherche de la tuberculose

De même que le DAP, dès lors que le dépistage de la tuberculose est programmé dans votre cheptel, un rapport de tuberculination pré-remplit est envoyé à vote vétérinaire sanitaire, accompagnant le DAP, sur lequel sont reportés les informations suivantes:

  • Identification de l’élevage et de l’atelier concerné
  • Le nombre de bovins prévus à tuberculiner selon la technique programmée (IDS ou IDC)

Le vétérinaire devra alors remplir les informations suivantes:

  • Identification du praticien réalisant la tuberculination
  • Dates d’injection et de lecture
  • Présence d’une lecture subjective (pas de mesures au cutimètre)
  • Nombre de bovins tuberculinés: ainsi que la répartition du résultat entre les négatifs et les non-négatifs (positifs et/ou douteux, petit ou grand)
  • Listés les animaux ayant réagi avec leur n° national d’identification à 10 chiffres, ainsi que la mesures et l’interprétation.

Ce document doit être signé par l’éleveur et le vétérinaire au même titre que le DAP. Une copie du rapport doit vous être laissé pour le porter à votre registre d’élevage, et ce quelques soit le résultat de la tuberculination.

Pour tout renseignement complémentaire n’hésitez pas à contacter votre vétérinaire sanitaire ou votre GDS départemental.

Source : GDS Creuse