Le virus de Schmallenberg (SBV)

/template/fleche_fiche_tech Le point sur le maladie


Agent pathogène : virus, qui touche essentiellement les ovins, bovins et caprins.


Mode de contamination : par transmission vectorielle, principalement par des Culicoïdes (moucherons), mais peut-être aussi par des moustiques ou des tiques.


Symptômes : le SBV peut se présenter sous deux formes :

  • Forme congénitale de SBV: manifestation différée de l’infection in utéro par le virus SBV. Les symptômes sont alors caractéristiques de la maladie: avortements et naissances de produits le plus souvent non viables chez les bovins, ovins, caprins. Ces nouveaux nés peuvent présenter des troubles neurologiques ou des malformations congénitales typiques :
  • Déformation ou blocage de l’articulation d’un ou plusieurs membres
  • Malformation de la colonne vertébrale
  • Anomalie du port de la tête
  • Raccourcissement de la mâchoire inférieure
  • «Grosse tête»

 

  • Forme aigüe de SBV: manifestation aigüe de l’infection chez l’adulte. L’expression est faible chez les ruminants: hyperthermie, diarrhée, perte d’appétit, chute de production, …


L'info en plus : des vaccins viennent d’être autorisés en France. L’immunité serait acquise 3 semaines après la primovaccination, en 1 ou 2 injections selon les protocoles. La durée de l’immunité n’a en revanche pas encore été établie.


Comprendre vos analyses


Type analyse

Résultat analyse

Interprétation
pour l’éleveur

Action à mettre
en place

PCR sur avorton

POS

Cause possible de l’avortement

Déclaration au GDS

Sérologie ELISA sur la mère

POS

l'animal a rencontré le virus au cours de sa vie, il y a 1, 2 voir 3 ans. l'interprétation est difficile.

rien

Sérologie ELISA sur nouveau-né avant prise de colostrum
POS
Animal ayant été infecté au cours de la gestation
Déclaration au GDS


En cas de suspicions, les prélèvements possibles sont :

  • En priorité, et dans la mesure du possible, le prélèvement de sang (prélèvement sur tube sec) chez le nouveau-né suspect avant prise de colostrum ;
  • A défaut,  le prélèvement d’encéphale du nouveau-né suspect.


En cas de suspicions, contactez votre vétérinaire et le GDS pour connaitre les démarches à suivre.


Les aides financières en:

  • Charente
  • Charente-Maritime
  • Deux-Sèvres
  • Vienne

MàJ le 17/05/19