La tuberculose

/template/fleche_fiche_tech Le point sur la maladie

Agent pathogène : une bactérie de la famille des bacilles, appelée Mycobacterium bovis, qui touche pratiquement tous les mammifères.

 

Mode de contamination : se transmet aux bovins :

  •  Par inhalation de gouttelettes émises lors de la toux ou d’aérosols contaminés (lorsque les bovins se reniflent de mufle à mufle par exemple).
  • Par ingestion, inhalation ou léchage de matières contaminées : lait, eau d’abreuvement, fourrage, pierres à lécher, etc.
  • Certaines sécrétions comme le sperme ou l’urine peuvent également être contaminantes.
  • Des contaminations croisées entre la faune sauvage et les troupeaux sont possibles.


Symptômes : L’évolution de la maladie est lente et les symptômes extérieurs sont rares : amaigrissement et toux sont parfois observés en fin d’évolution.

 

L’info en plus : Il n’y a ni traitement préventif (type vaccin), ni traitement curatif pour les bovins. L’animal découvert positif subira d’autres analyses pour confirmer ou infirmer la suspicion. En cas de confirmation, l’ensemble du troupeau pourra être abattu.

 

Comprendre vos analyses :

 

Technique

État de l'animal

Où ?

Principe

ID : Intradermotuberculination

vivant

En élevage

Technique qui consiste à injecter une petite quantité d'allergènes provoquant un épaississement au lieu d'injection en cas de suspicion de positivité. Cet épaississement est mesuré 3jours après l'injection.

IDS : ID Simple

vivant

En élevage

L’I.D.S. est réalisée avec la tuberculine bovine.

IDC : ID Comparative

vivant

En élevage

Technique de comparaison entre la réaction due à la tuberculine bovine, à celle présentée à une injection de tuberculine aviaire.

Histologie 

mort

Analyse de laboratoire

Permet d’étudier au microscope la formation, l’évolution et la structure des tissus de l’organisme.

PCR

mort

Analyse de laboratoire

Permet de détecter la présence de l’agent pathogène recherché à partir de prélèvements de lésions.

Culture =

MÉTHODE DE RÉFÉRENCE

mort

Analyse de laboratoire

Développement contrôlé de micro-organismes qui génère des colonies sur milieu spécifique. L'inconvénient pour la tuberculose est que la croissance de la bactérie est très lente.

 Diagnostic de confirmation : Deux tests différents positifs ou une culture positive.

Autre test : Le test de dosage de l’interféron gamma est en cours d’expérimentation ; il permet de détecter la réaction immunitaire typique des mycobactéries. C’est une analyse de laboratoire qui s’effectue sur un prélèvement sanguin.


/template/fleche_fiche_tech Nos Actions

Surveillance


> Prophylaxie

Selon l’historique du département vis-à-vis de la tuberculose, une prophylaxie peut être programmée, à fréquence régulière ; depuis le début de la campagne 2018-2019, la technique utilisée en Poitou-Charentes est l’IDC (Intradermotuberculination Comparative).

Une contention adéquate doit être mis en oeuvre pour une bonne réalisation de l'IDC.



> Surveillance en abattoir

L’inspection des carcasses est systématique ; elle est suivie d’analyses complémentaires en cas de suspicion.


> Surveillance de la faune sauvage

Un réseau national de surveillance de la faune sauvage (SYLVATUB) a été mis en place depuis septembre 2011.

Pour les départements concernés par le niveau 3 du Réseau Sylvatub, des mesures de gestion de la faune sauvage autour des foyers sont mises en place :

 

 

Prévention


> Contrôle à l’introduction

Selon les directives départementales, il concerne les animaux venant de cheptel à risque ou département/zone à risque ou si le délai de transit de plus de 6 jours.


Plan de lutte

En cas de suspicion, l’élevage est parfois placé sous APMS (Arrêté Préfectoral de Mise sous Surveillance), des analyses complémentaires sont programmées, des abattages diagnostics peuvent être réalisés.

/template/icone_PDF schéma gestion suspicion

L’APMS, conformément à l’Arrêté Ministériel, prévoit notamment :

  •  Recensement et Isolement des animaux réagissant
  • Investigations épidémiologiques (voisinages…)
  • Interdiction d’introduire de nouveaux animaux sensibles
  • Interdiction de sortir des animaux sensibles, sauf dérogation DD(CS)PP pour abattage notamment
  • Mesures de gestion du lait et des produits laitiers

La DD(CS)PP, en fonction du contexte épidémiologique, peut adapter ces mesures de polices sanitaires.

En cas de contamination confirmée, le cheptel est place sous APDI (Arrêté Préfectoral de Déclaration d’Infection).

Les moments-clés qui suivent sont : recensement, enquête épidémiologique, expertise, abattage du troupeau, nettoyage et désinfection du bâtiment, vide sanitaire, repeuplement, démarches administratives, indemnisation et requalification. (mettre la partie de la plaquette)

Si vous avez des questions concernant la Tuberculose nous vous conseillons fortement de joindre la DD(CS)PP de votre département. Votre GDS peut vous accompagner dans toutes ces démarches.

 

/template/fleche_doc Aides financières

L’État apporte une aide à la réalisation de la tuberculination lorsque celle-ci est imposée en IDC.


MàJ le 17/05/19