La leucose

/template/fleche_fiche_tech Le point sur la maladie

 

Agent pathogène : maladie spécifique des bovins adultes due à un rétrovirus (appelé simplement Virus de la Leucose Bovine).

 

Mode de contamination : se transmet essentiellement par le matériel d'injection lorsqu'il n'est pas désinfecté et/ou changé entre deux bovins, ainsi que par l'absorption de colostrum provenant d'une vache porteuse.

  

Symptômes : La leucose se manifeste par des tumeurs. Les signes cliniques, s’ils existent, sont liés à la nature des organes infectés. Les bovins atteints meurent invariablement, de manière brutale ou des semaines à des mois après l’apparition des symptômes. La découverte de ces tumeurs à l’abattoir entraine de nombreuses et importantes saisies.

  

L’info en plus : La leucose est aujourd'hui d'une extrême rareté. Elle est peu contagieuse et n’entraîne que peu de pertes. La leucose a fait l’objet d’une prophylaxie essentiellement pour des raisons commerciales. La France est indemne depuis 1999.

 

Comprendre vos analyses :

Type analyse

Résultat d’analyse

Interprétation pour l’éleveur

Sérologie ELISA (sur sang ou sur lait)

« POS »

bovin suspect d'être infecté

 

/template/fleche_fiche_tech Les actions

  

Surveillance

  

> La prophylaxie :

Elle est réalisée dans la région selon un rythme quinquennal (chaque élevage fait l’objet d’un analyse tous les 5 ans). Elle s’effectue dans les cheptels allaitants sur 20% des animaux > 24 mois et dans les cheptels laitiers par un test sur le lait de tank.

 

Plan de lutte

  

En cas de positivité dans un cheptel laitier, des prises de sang et analyses individuelles sont réalisées pour rechercher les éventuels bovins positifs. Les animaux infectés doivent alors être éliminés le plus rapidement possible.


  Demandez conseils à votre GDS et à votre vétérinaire  

 

/template/fleche_doc  Les aides financières en :  

   (Cliquez sur votre département)