La désinfection des bâtiments et du matériel en commun

La désinfection des bâtiments est une étape importante dans le contrôle des maladies infectieuses susceptibles d’affecter les performances de l’élevage. Effectuée régulièrement, elle contribue à réduire la pression d’infection exercée sur les animaux par les organismes pathogènes présents dans leur environnement. Elle doit être impérative lors de tout épisode pathologique au cours de l’hiver.

Certaines bactéries, virus et parasites sont capables de résister longtemps dans l’environnement (voir tableau ci-dessous).  


Résistance dans le milieu extérieur des agents infectieux
responsables de diarrhées néonatales chez les bovins

Virus

Rotavirus, coronavirus

Plusieurs mois

BVD (en présence de matières organiques)

Plusieurs semaines

Bactéries

Colibacilles
Clostridies
Salmonelles

Plusieurs mois
Plusieurs années (spores)
Plusieurs mois

Parasites

Cryptosporidies
Coccidies
Ascaris

1 à 2 ans
Plusieurs années
Plusieurs années

Strongyloïdes

Vit dans le milieu extérieur

Source : GDS de la Creuse


Pour la plupart des germes, cette résistance se trouve augmentée s’ils sont protégés par des matières organiques (sang, matières fécales même séchées). En élevage bovin, dans un local non nettoyé et non désinfecté, les germes responsables des différentes maladies rencontrées au cours d’un hivernage peuvent persister et ainsi contaminer de nouveau les animaux l’hiver suivant.


/template/fleche_fiche_tech Objectifs de la désinfection :


La désinfection comprend un ensemble d’opérations dont le but est de décontaminer l’environnement. Il s’agit non seulement de détruire les agents pathogènes (virus, bactéries, champignons, parasites) mais également de réduire au minimum la quantité de micro-organismes se nourrissant de matières organiques (saprophytes), partout où ces germes sont présents dans l’environnement.

L’objectif premier est de préserver la santé des animaux et la rentabilité de l’élevage : réduire les pertes (morbidité, mortalité, baisse des performances) ainsi que le coût des prophylaxies médicales.


/template/fleche_fiche_tech Comment réaliser une bonne désinfection?


1. Sortie des animaux


2. Curage du bâtiment afin d’ôter le maximum de fumier et autres matières organiques. Ces matières rendent inefficaces les produits de désinfection. 


3. Décapage du bâtiment avec un nettoyage le plus complet possible des surfaces bétonnées et des barrières avec un nettoyeur haute pression est recommandé.


4. Désinfection : le produit de désinfection est à adapter en fonction de l’épisode pathologique subi. L’utilisation d’un produit à large spectre d’utilisation (bactéricide, fongicide, virucide) est recommandé. Dans tous les cas, cela doit être un produit homologué par le ministère de l’Agriculture.


5. Vide sanitaire : un optimum de 15 jours doit être atteint, mais 8 jours c’est mieux que rien du tout !!


6. Désinfection secondaire complémentaire


La désinfection n’est efficace que si les étapes 1 à 5 sont entièrement réalisées. Cette pratique doit être réalisée au moins une fois par an.

Afin de compléter la désinfection, elle doit être associée avec la désinsectisation et la dératisation de l’élevage si cela s’avère nécessaire. Par exemple un épisode de salmonellose dans l’élevage va nécessiter une désinfection et une dératisation, le germe pouvant être transmit par les rats.

De même que les bâtiments, tous matériels utilisés en commun (bétaillère, couloir de contention, épandeur à fumier/lisier…), pouvant porter des traces de matières organiques, doivent être nettoyés et désinfectés entre chaque utilisateur. 

  RESEAU_FARAGO__LA_DESINFECTION_DES_BATIMENTS.pdf

(Source : Réseau FARAGO _La désinfection des bâtiments d'élevage)