Contrôle d'introduction

La gestion de vos introductions d’animaux représente un axe d’action essentiel afin d’éviter l’entrée de nouvelles maladies dans votre élevage.

Au-delà des dépistages obligatoires, les risques sanitaires lors d’introduction de bovins, peuvent aussi être occasionnés par d’autres maladies spécifiques ou des syndromes d’élevage (diarrhées, grippes…). L’application d’une méthodologie adaptée pour vos bovins introduits constitue une base primordiale. Elle s’appuie sur des mesures simples, peu onéreuses… dont le non-respect peut avoir des conséquences catastrophiques !


/template/fleche_fiche_tech Pourquoi réaliser un contrôle d'introduction ?

Le contrôle d'introduction est obligatoire quel que soit :
  • l'âge des bovins,
  • le type racial,
  • le motif d'introduction : achat, prêt, pension.

Ce contrôle permet à l'éleveur de s'assurer que les animaux introduits ne présentent pas de risque sanitaire majeur pour les animaux de son cheptel, ceux des voisins ainsi que pour sa propre santé.

Il est très important d'isoler les animaux introduits en quarantaine au moins jusqu'à réception des résultats d’analyse (seul dans bâtiment ou pâture isolée).


Vitesse et précipitation peuvent engendrer
des déboires dramatiques ! 


/template/fleche_fiche_tech Comment réaliser son contrôle d'introduction ?


L’introduction d’un bovin comporte 3 étapes :

 1. Sur l’exploitation :

  • le vendeur fourni à l’acheteur tous les éléments sanitaires nécessaires : ASDA = carte verte, et le cas échéant : Garanties sanitaires (paratuberculose, IBR, BVD), Résultats d’analyses faites chez le vendeur, Attestation de transport direct signée, Billet de garantie conventionnelle signé… 
  • le vétérinaire sanitaire réalise un contrôle physique de l’animal, vérifie la correspondance entre les boucles du bovin et le passeport, et effectue une prise de sang (et, le cas échéant, une intradermotuberculination = IDT).

 2. Au laboratoire :

  • sur le prélèvement sanguin,  des analyses obligatoires et en fonction de la demande du vétérinaire sont réalisées.

 3.  Au GDS :

  •  vérification des résultats d’analyse et saisie du contrôle d’achat sous SIGAL pour la création de la nouvelle carte verte.
Si les étapes de la validation du contrôle d'achat par le GDS est :
  • favorable : édition d’une carte verte qui sera envoyée à l’acheteur.
  • défavorable : courrier à l’éleveur en lui indiquant la démarche pour obtenir la carte verte. Le cas échéant, le dossier est transmis à la DDETSPP.


/template/fleche_fiche_tech Analyses à réaliser :


 


Obligatoire

Modalité

Age des animaux

Délai MAX pour la  réalisation

Délai de
rédhibition à partir de l’arrivée chez acheteur

 

Brucellose

OUI
si délai de transfert > 6 jours

-------------

Chez le vendeur s’il est « Cheptel à risque TUB »

Prise de sang

Bovins ? 24 mois

30 jours après l'arrivée

30 jours

Tuberculose

IDT

Bovins ? 6 semaines 15 jours précédent la vente Si réaction pas de vente : donc pas de rédhibition

IBR

OUI

Prise de sang

Tout bovin introduit (sauf dérogation en cas de transport direct)

Vendeur non qualifié : dans les 15 jours précédent le départ de chez le vendeur ET 15 à 30 jours après l'arrivée chez l'acheteur

Vendeur qualifié :  15 à 30 jours après l'arrivée chez l'acheteur

30 jours

BVD

OUI

(en Poitou-Charentes)

Prise de sang ou boucle TST(ntmt pour animaux de – de 3 mois)

Tout bovin introduit

30 jours après l'arrivée

30 jours, si co-signature d'un Billet de
Garantie Conventionnelle

Besnoitiose OUI
(en 16 et 86)
Prise de sang
Bovins ? 6 mois en 16

Tout âge en 86

30 jours après l’arrivée *

Paratu-
berculose

Non mais recommandé 

(Oui pour Eleveur du 17 et tout Eleveur en garantie)

_____________

fortement recommandée

Prise de sang

Bovins ?18 mois






Néosporose /
Fièvre Q

Tout bovin introduit


 

* : Pour la BVD il est fortement recommandé de prélever les animaux dans les 15 jours précédant la vente ou au plus tôt après l’arrivée si le transport est direct


LE Conseil N°1 des GDS : 

La meilleure stratégie d’introduction d’un point de vue sanitaire est :
        -l’achat d’animaux issus d’un nombre limité de cheptels vendeurs, en privilégiant ceux présentant des garanties sanitaires,
       -la réalisation des prises de sang pour les analyses IBR, BVD, (Besnoitiose, Paratuberculose, Néosporose et Fièvre Q) chez le vendeur dans les 15 jours précédant la vente, 
       -l’isolement des animaux du reste du troupeau du vendeur en attendant les résultats d’analyses et le transport,
       -le transport des animaux direct et maîtrisé (co-signature de l’attestation de transport direct),
       -l’isolement des animaux du reste du troupeau de l’acheteur en observation quelques jours,
       -l’envoi de l’ensemble des documents (ASDA/cartes vertes, attestation de transport direct…) au GDS.

Conseil N°2 : Dans tous les cas où des Prises de sang seraient faites une fois les animaux arrivés chez l’acheteur, il est fortement recommandé de co-signer un Billet de Garantie Conventionnelle entre vendeur et acheteur ; et ce, pour pouvoir annuler la vente en cas de souci sanitaire.

Conseil N°3 : Lors d’achat de femelles gestantes, une attention particulière sera à prendre vis-à-vis de la BVD pour les veaux nés chez l’acheteur : il sera fortement recommandé, dans la plupart des cas, de faire réaliser une analyse virologique BVD sur le veau afin de s’assurer qu’il est non IPI.

Ce tableau est non-exhaustif, certains cas particuliers ne sont pas abordés, contactez votre GDS

MàJ le 17/09/2021