Vaccination FCO: les aides de l'Etat prolongées jusqu'au 01 mars 2016

Il est possible d'alléger les conditions de mouvements vers la Zone Indemne (ZI) et vers les échanges intracommunautaires dès  lors qu'une zone saisonnièrement indemne est définie.

Cela sera le cas sous réserve du respect des 2 conditions suivantes :

1- 
l'inactivité vectorielle est constatée dans le cadre de la surveillance entomologique 

ET

2- l'absence de circulation virale est démontrée par la surveillance sérologique mise en place dans un certain nombre d’élevages dans les départements : en cours.

Si les résultats de cette surveillance sont favorables, la Charente et la Vienne pourraient être définie comme une zone saisonnièrement indemne (ZSI) ce qui permettrait, sous réserve du maintien de l'inactivité vectorielle, la sortie de bovins de ZR vers ZI (ou vers pays de l'Union Européenne ) :

- après 14 jours en ZSI + PCR négative après ces 14 jours ;

- après 28 jours en ZSI + sérologie négative après ces 28 jours.


3- Protocole France-Espagne
Un premier protocole avait été signé entre la France et l'Espagne le 2 octobre 2015, il a pris fin au 31/12/2015.


Un nouvel accord a été trouvé entre les 2 pays. Il prévoit que l'ensemble des bovins, ovins ou caprins, de toutes tranches d'âge, peuvent être échangés vers l'Espagne 
sous réserve de l'ensemble des conditions suivantes :

  • les animaux ont été détenus pendant au moins 14 jours dans une zone sans vecteurs = zone en inactivité vectorielle = zone pour laquelle le piégeage entomologique est favorable (sans prise en compte des résultats de la surveillance programmée)
  • réalisation d'une PCR avec résultat favorable 14 jours au moins après le début d'inactivité vectorielle de la zone et au maximum 7 jours avant le mouvement
  • désinsectisation des moyens de transport
  • si lors du transport, un rassemblement est prévu en ZI, les animaux doivent également être désinsectisés avant leur sortie de zone réglementée (attestation à joindre au certificat sanitaire avec indication de la nature, du temps d'attente et de la date d'application du produit utilisé).

L'inactivité vectorielle est effective depuis le 05/01/2016 pour l'ensemble de la zone réglementée.

En conséquence, des PCR peuvent être réalisées à compter du19/01/2016 pour des départs vers l'Espagne sous couvert de ce nouveau protocole.

Ce protocole reste en vigueur tant que l’inactivité vectorielle est constatée.
 
4- Vaccination : prise en charge financière par l’État
 
Elle comprend :

  • la fourniture des doses vaccinales,
  • le coût d'intervention du vétérinaire pour :
        /template/fleche_fiche_tech la visite, à raison de 2 AMV, dans la limite de 2 visites par élevage pour les vaccinations MERIAL et 1 visite par élevage pour les vaccinations CALIER ;
        /template/fleche_fiche_tech le déplacement, à raison de 2 AMV, pour chacune des interventions de vaccination dans l'élevage ;

        /template/fleche_fiche_tech l'acte d'injection, à raison de 3/23e d'AMV par injection réalisée sur un bovin et 1/20e d'AMV par injection réalisée sur un ovin ou un caprin.

La prise en charge financière des actes de vaccination par l’État est prolongée jusqu'au 1er Mars 2016 (la prise en charge d'un protocole de primo-vaccination engagé avant le 1er mars couvre la deuxième injection même si celle-ci est effectuée courant mars).
Au-delà, les visites et les actes seront à la charge financière des éleveurs.

Publié le 29/01/2016