I.A.H.P : la France en risque élevé

L'ensemble du territoire national est passé en risque élevé au vis-à-vis de l'influenza aviaire

/template/icone_PDF  Communiqué de presse du ministre

Neuf foyers en élevage ont été déclarés, ils concernent tous des élevages de canards : deux foyers détectés à la suite d'une suspicion clinique dans le Tarn (81) ; six foyers en lien épidémiologique (dont cinq en lien direct ayant reçu des animaux de l'un des foyers. Un autre foyer a été détecté suite à la surveillance conduite dans la zone de protection (3km) du foyer détecté dans le Lot-et-Garonne (47).

Point actualisé sur le site de la Plateforme E.S.A. :

http://www.plateforme-esa.fr/article/situation-de-l%E2%80%99influenza-aviaire-hp-h5n8-en-france-au-05122016


Cela a notamment pour conséquence :

  • l'obligation de claustration des oiseaux/mise sous filets des parcours dans les élevages commerciaux et non commerciaux :
    • dérogation possible (accordée par DDPP) pour les élevages commerciaux en cas de nécessité de bien-être animal ou signe de qualité officiel: la dérogation peut être accordée par la DDPP sous réserve d'une visite vétérinaire relative aux conditions de biosécurité avec résultat favorable (modèle de compte-rendu à venir)
    • aucune dérogation possible pour les basses-cours
  • l'interdiction des rassemblements/marchés de volailles et autres oiseaux captifs :
    • dérogation possible (accordée par DDPP) pour les galliformes sous réserve de conditions garantissant la protection des oiseaux exposés vis à vis des oiseaux sauvages et définissant des règles de présentation (nombre d'exposants, distances d'éloignement...)
    • aucune dérogation possible pour les palmipèdes
  • la réglementation des activités cynégétiques (gibiers à plumes) :
    • chasse autorisée sous réserve de changement de tenue et nettoyage/désinfection des chaussures et matériels utilisés
    • transport et lâchers de gibiers à plumes interdits pour les palmipèdes (canards colverts)
    • dérogation possible (accordée par DDPP) pour le transport et lâchers de galliformes (faisans, perdrix) sous réserve d'une visite vétérinaire relative aux conditions de biosécurité et à l'état de santé des oiseaux avec résultat favorable
    • transport et utilisation de canards appelants interdits sauf dérogation accordée par la DDPP (précisions à venir)
  • l'interdiction des compétitions de pigeons voyageurs

Un dispositif de communication à destination des maires, de la presse et des professionnels concernés est en cours de déploiement.


                                                                                                                                                                Publié le 07/12/2016