Grippe Aviaire : augmentation du niveau de risque français

Suite à l’apparition de cas Influenza Aviaire Hautement Pathogène (virus à H5N8) dans 3 pays d’Europe (voir Actualité sanitaire du 19/11/2014) et à la détection sur de la faune sauvage en Allemagne, l’ANSES a été saisi pour avis sur la situation. Elle conclue sur un risque d’introduction au minimum « modéré » d’un virus IAHP H5N8 en France et que la probabilité de survenue de cas humains dans la population générale est minime (aucun cas humain lié au sérotype H5N8 n’a été recensé à ce jour).

 

Le ministère de l’Agriculture a donc décidé d’élever le niveau de risque épizootique à un niveau  « modéré » sur tout le territoire national métropolitain conformément à l’arrêté ministériel du 24 janvier 2008.

 

Les principales mesures sont les suivantes :

  • Sur l’ensemble du territoire métropolitain : 
  1. Renforcement des mesures de biosécurité  (empêcher l’accès de l’alimentation et de l’abreuvement aux oiseaux sauvages, interdiction d’utiliser les eaux de surface pour le nettoyage) et de toutes mesures efficaces permettant d’éviter les contacts directs et indirects avec l’avifaune ;
  2. Vigilance quotidienne par les détenteurs d’oiseaux des signes cliniques évocateurs de la maladie et alerte précoce ;
  3. Surveillance des oiseaux sauvages dans certaines conditions.
  • Dans les zones à risque prioritaires :
  1. Interdiction des rassemblements d’oiseaux dans ces zones et de participation à des rassemblements de tous oiseaux provenant de ces zones (pour les dérogations selon l’espèce, voir annexe 6 de l’arrêté joint);
  2. Renforcement des mesures de protection des élevages : tout détenteur d’oiseaux est tenu de confiner ses oiseaux ou de les protéger par des filets, ou, à défaut, de faire procéder à une visite vétérinaire d’inspection sanitaire des volailles et d’évaluation des mesures de biosécurité (voir modalités en annexe 5 de l’arrêté joint) ;
  3. Interdiction de l’usage des appelants pour la chasse au gibier d’eau.

/template/fleche_fiche_tech Si la maladie était détectée en France, le plan national d’intervention sanitaire d’urgence sera déclenché.

 

Pour plus d’informations : http://plateforme-esa.fr