FCO BTV 4 : gestion urgente de la vaccination

Vous trouverez ci-dessous un message de GDS France du 04/01/2018.

"Pour faire suite au message précédent vous mettant à disposition la note relative à la gestion des mouvements,  vous trouverez ci-dessous des précisions sur les modalités immédiates de gestion de la vaccination.
 
La publication de l'arrêté du 28 décembre 2017 modifiant l'arrêté du 22 juillet 2011 conduit à passer l'ensemble du territoire national en zone réglementée BTV4 (et 8), et à abandonner la stratégie d'éradication du BTV4 basée sur une vaccination obligatoire dans les départements initialement placés en zone de protection. Cette stratégie a conduit l’administration à acheter 3,5 millions de doses de vaccins BTV4 auprès de Merial (dont 0,5 million de doses disponibles sous 2 mois). Ainsi à court terme près d'1,7 millions de doses sont disponibles auprès de Serviphar.
 
Un CNOPSAV SA sera prévu en milieu de semaine prochaine sur le sujet, et une note de service précisera d'ici la fin de semaine prochaine les modalités d'utilisation de ces doses, avec une priorisation des demandes.
 
Pour traiter les urgences, dans l'attente de la note de service, les doses pourront être livrées par Serviphar auprès des cabinets qui en font la demande dans le courant de la semaine prochaine sous les conditions suivantes :
  • l'élevage soit :
·         Est situé dans la zone réglementée en 2017 et a initié une primo-vaccination
·         Est un élevage de petits ruminants
·         Sollicite des doses vaccinales à des fins d'échanges ou d'exports
·         Est un outil collectif génétique (station ovine et bovine allaitante) 
  • de façon à limiter les pertes de vaccin (liées au conditionnement en 100 ml) un minimum 50 doses est à effectuer par un même vétérinaire dans l’élevage ou groupes d’élevages
  • la demande est préalablement validée par la DDPP.
Sous réserve de ces conditions, ces doses seront mises à disposition gratuitement auprès de l'ensemble des éleveurs de France continentale. Le vétérinaire munie de l’autorisation de la DDPP pourra commander auprès de la centrale d’achat le nombre de flacon nécessaire.
 
En outre, les frais liés à la vaccination obligatoire des animaux situés en zone de protection sont pris en charge au titre de l'arrêté du 10 novembre 2017 : à ce titre, seront pris en charge l'ensemble des actes vaccinaux intervenus dans un cadre obligatoire, incluant pour les bovins la deuxième injection de primo-vaccination dès lors que la première injection est intervenue entre le 8/11/17 et le 01/01/18.
Par ailleurs, le sérotype 4 doit désormais être géré comme un sérotype enzootique, au même titre que le sérotype 8. La note de service 2017-728 sera adaptée dans ce sens."

Publié le 04/01/2018