FCO au 15/10/2015: unification des zones réglementées

Vous voudrez bien trouver ci-dessous le message hebdomadaire du Directeur Général de l’Alimentation qui indique notamment la mise en œuvre des décisions du dernier C.N.O.P.S.A.V. sur l’unification des zones règlementées et la levée des A.P.D.I. par les Préfets.



" Bonsoir

 

Je vous prie de trouver ci-dessous les dernières informations relatives à l'évolution de la FCO :

 

Les opérations de surveillance programmées à l'issue de la réapparition de la FCO sérotype 8 ont permis d'identifier que le virus est présent dans une grande partie du territoire national mais pas partout.

 

Cette situation a été présentée au CNOPSAV de mardi dernier, lequel a permis d'échanger sur l'évolution de notre dispositif sanitaire. Les décisions prises par le ministre sur la base des propositions du CNOPSAV ont fait l'objet d'un communiqué de presse publié hier.

 

Le sérotype 8 est désormais considéré comme endémique dans les zones réglementées de France continentale : celles-ci ont donc été modifiées par un arrêté ministériel qui sera publié demain (carte ci-dessous) : la France ne connait désormais qu'une seule zone réglementée (fusion des zones de protection et de surveillance), zone qui comprend désormais l'intégralité de certains départements (extension réalisée si 85 % des bovins se trouvent déjà à moins de 150 km d'un foyer de la maladie). Les départements ayant entre 25% et 85% de leurs bovins conservent toujours une ligne de partage entre zone indemne et zone réglementée.


Les départements du Poitou-Charentes précédemment touchés de façon partielle par une Zone de Surveillance /Zone de Protection :

- soit passent entièrement en Zone Réglementée (cas de la Vienne) ;
- soit restent de façon partielle en Zone Réglementée (cas de la Charente) ;
- soit passent totalement en Zone Indemne (cas des Deux-Sèvres).



 

Dès aujourd'hui, et parce que les périmètres interdits ne se justifient plus épidémiologiquement, j'ai demandé aux préfets concernés de les lever.

 

Les mesures de gestion imposées par les APDI posés sur des exploitations de la zone, et les conditions de levée de ces APDI sont allégées.Les futurs APDI n'exigeront désormais que le recensement des animaux et un suivi clinique par le vétérinaire sanitaire.  Ces animaux peuvent circuler en zone réglementée

 

Les APDI sont levés 10 jours soit après la fin de la primo-vaccination (2 injections chez les bovins et 1 ou 2 injections selon le vaccin utilisé pour les ovins) opérée sur l'ensemble des ruminants du cheptel, soit, en l'absence de vaccination, 60 jours après la détection du cas de FCO (en l'absence de signes cliniques) ou 60 jours après la dernière date d'observation de signes cliniques.
Les animaux sous APDI ne peuvent faire l'objet d'échange ou d'export

 

La vaccination contre le virus BTV8 se poursuit toujours à un rythme soutenu et la nouvelle livraison de 820 000 doses a commencé à être déployée sur le terrain.

 

Une note précisant les modalités pratiques de gestion suite à ces évolutions  et actualisant les notes précédentes sera diffusée demain

 

Enfin nous travaillons sur le protocole de sortie de zone réglementée vers la zone indemne en intégrant la notion d'inactivité vectorielle qui devrait permettre le mouvement d'animaux non vaccinés Nous mettons tout en œuvre pour que ce protocole et le calendrier d'application soit disponible lundi.


Nous continuerons de vous informer de l’évolution de la situation.

Communiqué du Ministre de l'agriculture suite au CNOPSAV